LES DRAMES-MYSTÈRES À VANCOUVERS – Susan Koppersmith

LES DRAMES-MYSTÈRES À VANCOUVERS – Susan Koppersmith

Sur la côte ouest, le groupe de préparation du Drame-Mystère est vivant et actif.

Nous sommes une douzaine d’individus qui répètent pendant un week-end par mois. Marie-Reine Adams, forte de son expérience comme animatrice d’un cercle travaillant les Drames-Mystères en Angleterre, fait la navette à partir de l’Île de Vancouver pour venir travailler avec nous ici à Vancouver. Nous exprimons également notre reconnaissance envers Anja Macmurchie, qui l’accompagne, et qui nous offre du soutien avec des exercices de théâtre et d’art de la parole.  

Nous travaillons actuellement La Porte de l’initiation dans le but d’ouvrir quelques-unes de nos répétitions au public au cours de l’année qui vient. Nous envisageons la possibilité de monter une représentation de toute la pièce au mois de juillet.

Quel étonnement que de constater qu’un tas de petits miracles arrivent au cours de nos répétitions! Même les participants qui n’ont que de petits rôles profitent du fait de pouvoir écouter à maintes reprises les dialogues plus étoffés des acteurs qui tiennent les rôles principaux. Dans le premier tableau, l’auteur nous présente tous les personnages et leurs conceptions de la vie. On sent son âme se dilater, et on apprend à éprouver de la sympathie pour une variété de points de vue.  

Nous luttons tous pour assimiler nos rôles, chacun s’efforçant de ressentir comment les paroles récitées doivent venir des profondeurs de l’âme. Il est essentiel également de trouver le geste qui convient. Car la parole est geste métamorphosé, mouvement corporel transformé en son. Lorsque nous nous observons les uns les autres en train de lutter avec tous ces éléments, nous avons l’impression d’assister à une pièce à l’intérieur d’une pièce. Et voilà que, tout d’un coup, à la vitesse de l’éclair, on fait un pas en avant dans l’interprétation de notre propre rôle.  

Au cours du projet, nous avons essuyé quelques revers. Actuellement, l’acteur qui tient le rôle de Strader est gravement malade, et nous ignorons s’il pourra revenir travailler avec nous. Pour le moment, un autre membre du cercle s’est offert pour lire ses répliques.  

Et le tout dernier miracle à survenir : un membre de notre distribution a invité une personne qui vient de découvrir l’anthroposophie à assister à une répétition. Cela a été fait dans le but de voir si cette personne pourrait éventuellement assumer le rôle de Felicia (un personnage pour lequel nous n’avions pas d’interprète depuis le début). La femme en question avait déjà appris quelques répliques et a assumé le rôle comme si elle l’avait préparé pendant toute sa vie. Nous avons tous applaudi spontanément son interprétation!

Nous sommes toujours à la recherche de dons pour nous permettre de louer un espace pour nos répétitions et pour couvrir les coûts de déplacement des animateurs. Si vous êtes en mesure de nous fournir du soutien financier, nous vous prions de contacter Marie-Reine à l’adresse suivante :  vancouvermysterydramagroup@gmail.com.  

Susan Koppersmith

Vancouver