Se connaître – notre communauté de membres Craig Wiggins Lenker de la Communauté des chrétiens de l’Amérique du Nord  Susan Koppersmith 

Se connaître – notre communauté de membres Craig Wiggins Lenker de la Communauté des chrétiens de l’Amérique du Nord  Susan Koppersmith 

Susan : Craig, vous avez été ordonné prêtre de la Communauté des chrétiens en 1992. Et c’est en 2019 que vous avez assumé le rôle de Lenker (coordinateur) pour les congrégations américaines et canadiennes. Au mois de juin, lors de la Pentecôte, vous êtes venu à Vancouver pour célébrer la prise en charge de notre congrégation locale par notre nouvelle officiante, Erica Maclennan. Auprès de combien de congrégations travaillez-vous ? Constatez-vous des différences entre celles de l’est et celles de l’ouest ? 

Craig : Nous possédons 14 locaux permanents, où l’autel est toujours en place et où l’Acte de consécration de l’homme est célébré plusieurs fois par semaine. Nous avons en plus beaucoup de locaux affiliés qui accueillent des prêtres invités et où l’office est célébré moins souvent. Comme j’habite Chicago, je connais mieux nos congrégations aux États-Unis. Je dirais que dans l’Est, il y a un plus grand souci du décorum, de la forme et de la tradition. Dans l’Ouest, où l’esprit prend son vol pour planer au-dessus de l’immense océan Pacifique, les congrégations sont plus flottantes et ouvertes au changement. 

Susan : Vous avez célébré ou participé à un grand nombre d’offices au sein de la Communauté des chrétiens. En quoi est-ce que cela vous a changé ?

Craig : Je dirais que le fait de participer à l’Acte de consécration de l’homme m’a rendu plus ouvert à des perceptions « délicates ». Je suis devenu plus sensible aux nuances et aux connotations des choses. J’estime qu’il y a trente ans, j’étais un individu plutôt naïf. Maintenant, mon écoute est plus affinée, et je capte plus facilement ce qui se cache derrière les mots.

Susan : Comment pouvons-nous, en tant que chrétiens de notre communauté,  nous relier davantage avec la nature, avec la terre ? 

Craig : Eh bien, nous nous préparons à célébrer les 100 ans de la Communauté des chrétiens. Il y aura un festival mondial cette année qui se tiendra à Dortmund, en Allemagne, du 7 au 11 octobre. Et les congrégations en Amérique du Nord organiseront leurs propres commémorations. Je dirais que nous avons mis 100 ans à « nous trouver », à découvrir la manière juste de célébrer les sacrements. Le temps est maintenant venu de faire de ces rites un catalyseur plus efficace dans le but de canaliser l’énergie du cosmos pour qu’elle nous serve ici sur terre. J’ai le sentiment que le but vers lequel nous devrions nous tourner dans notre deuxième siècle d’existence serait de faire en sorte que nos amis, nos fidèles et nos prêtres s’engagent plus énergiquement dans le mouvement écologique. La lecture du livre de Dan McKennan intitulé Eco-Alchemy m’a inspiré à penser dans ce sens. Pour le moment, je n’ai fait qu’effleurer la question et accueillerai avec bonheur les réflexions d’autres sur le sujet.

Susan : Alors, votre prochaine destination ? 

Craig : Cap sur Calgary pour 3 journées de célébrations de la Pentecôte. En plus d’y célébrer l’office trois jours de suite, je donnerai des causeries et serai disponible pour offrir des consultations sacramentelles. Calgary est actuellement l’une de nos filiales, et on sent qu’il existe dans cette ville un grand intérêt pour l’établissement d’une congrégation permanente. 

Susan : Craig, bonne chance alors, et merci beaucoup de nous avoir accordé de votre temps.