Congres “Lumiere Boreale — Silence de l’Attente”

Congres “Lumiere Boreale — Silence de l’Attente”

Congrès « Encircling Light – Expectant Silence »
« Lumière Boréale – Silence de l’Attente »
Du 1er au 8 août 2009
Whitehorse, Yukon
Nouvelles de dernière heure

Lors de la rédaction de cette mise à jour, 62 participants se sont déjà inscrits au congrès, dont plusieurs des USA et d’Europe. Comme vous pouvez le lire dans ma lettre qui paraît dans ce numéro, nous nous attendons à accueillir aussi deux amis d’Islande. En plus, des levées de fonds en Alaska et ici au Canada permettront à 3 participants de la Russie d’être des nôtres.

Une grande partie du travail de préparation a maintenant été terminée. J’exprime ma profonde reconnaissance à mes collègues du comité organisateur – Edna Cox, Monique Walsh, Ralph Danyluk, Anthony Perzel et Sarnia Guiton – qui ont bien voulu se charger du travail nécessaire à la réalisation de ce projet.

Au début de 2009 nous serons obligés de confirmer l’utilisation des deux locaux prévus pour la semaine du congrès (Yukon Arts Centre et Yukon College). Le nombre d’inscriptions reçues à cette époque-là déterminera si oui ou non nous pourrons garder les deux locaux. Nous prions donc à ceux qui ont l’intention de se joindre à nous à Whitehorse de bien vouloir s’inscrire le plus tôt possible. C’est maintenant le meilleur moment pour vous procurer des billets d’avion à prix réduit et pour pouvoir vous assurer d’obtenir votre choix d’atelier, étant donné que nous limiterons le nombre de participants de chaque atelier à 18 (en plus des animateurs).

Encore deux suggestions de lecture :

Arctic Dreams, Barry Lopez (Vintage Books, 2001) : Déjà un classique, ce livre explore les réalités arctiques chez les êtres humains et dans la nature, avec envergure et beaucoup de sensibilité.

The Lost Patrol: The Mounties’ Yukon Tragedy, Dick North (Raincoast Books, 2008): Le récit de la patrouille de Fort Mackenzie jusqu’à Dawson City qui a fini tragiquement mais dont on a pu tirer d’importantes leçons de survie dans les régions du grand nord.

Philip Thatcher